SIMON SAVOY

pianiste et contre-ténor

«Nantes réserve l'émotion inédite de superbes découvertes: le jeune pianiste suisse Simon Savoy, proprement miraculeux dans la Petite Messe solennelle de Rossini.»

 

www.la-croix.com, Emmanuelle Giuliani

«Et comment désormais réentendre cette œuvre sans se remémorer l’alto Simon Savoy? La tendresse ingénue et le timbre délicat de ce troublant et rare registre de sopraniste confère à cette longue supplique une candeur ineffable. Jamais l’expression touché par la grâce n’avait pris un tel sens.»

 

La Montagne, Roland Duclos

(cantate BWV 169 de Bach)

«Hier singt der Kontratenor Simon Savoy auf den Tasten.»

 

Klotener Anzeiger, René Kousz

(Duetto, Mendelssohn op. 36)

«Boris Fringeli et Simon Savoy ont notablement contribué à faire de ce «Requiem humain» une heure musicale aux climats intimes de musique de chambre.»

 

La Liberté, Daniel Fattore

(Ein deutsches Requiem, Brahms)

L'altus Simon Savoy dessine ave finesse les vocalises ornant la «force qui vient d'en-haut» opposée à la «croix trop lourde».

 

La Liberté, Maxime Grand

(Passions-Pasticcio, Carl Heinrich Graun)

«Das Wechselspiel zwischen feinen Klaviertönen, Streichern, Bläsern und Hornklängen gelang der Sinfonia und dem Solisten Simon Savoy gestern ausgezeichnet. [...] Savoy spielte gestern mit einer grossen Leichtigkeit und Klarheit.»

 

Badener Tagblatt, Andreas Fahrländer

(3. Klavierkonzert, Beethoven)

«Dans la magie de Noël, il y a des étoiles et samedi soir, il y en a une. Après le Kyrie, dans le silence du temple, s’élève une voix qui prend de l’ampleur et saisit le public, Simon Savoy chante l’Agnus Dei.» 

 

Le Courrier de la Broye et du Jorat, Anne-Marie Nidrist

(Petite Messe Solennelle, Rossini)

«Le piano de Céline Latour et Simon Savoy garde ses distances tout en s'intégrant parfaitement.»

 

Le Quotidien Jurassien, Yvette Knoerle

(Ein deutsches Requiem, Brahms)

«Simon Savoy, sublime dans la peau du chanteur … de tête!»

 

Journal du Pays-d’Enhaut, Antonin Scherrer

(Lover man, Billie Holiday)

Le pianiste et contre-ténor suisse Simon Savoy privilégie la diversité dans sa carrière artistique: il se produit comme soliste, accompagnateur, musicien de chambre ou choriste et se dédie également à l'enseignement du piano. Ayant grandi au contact de la tradition chorale du canton de Fribourg, il chante dès l'enfance en famille et dans un choeur d'enfants, avant de recevoir ses premières leçons de piano à l'âge de huit ans. S'ensuivent des études professionnelles de piano à Fribourg et Zurich auprès de Christine Slongo, Karl-Andreas Kolly et Johann Sonnleitner, ainsi que des cours de maître de chant avec Nicole Fallien et Frédéric Faye à Paris. Engagé comme choriste à l'Ensemble Vocal de Lausanne, Simon Savoy trouve en Michel Corboz un guide et une influence essentielle dans sa vie de musicien; sous sa direction, il joue la partie de piano d'oeuvres telles que la Petite Messe Solennelle de Rossini, le Requiem de Brahms ou encore le Stabat Mater de Dvořák.

Simon Savoy inscrit régulièrement au programme de ses récitals de piano des compositions de Schubert, Prokofiev, Rachmaninoff et Chopin. Il dispose d'un large répertoire solistique, comprenant des concertos pour piano de Beethoven, Schumann, Grieg, Brahms, Rachmaninoff, Haydn, Gorecky et Britten (Young Apollo), mais aussi des oeuvres vocales: la passion selon St-Matthieu et la cantate BWV 169 pour alto solo de Bach ou les Membra Jesu Nostri de Buxtehude. En ensemble, sa tessiture de contre-ténor se prête naturellement tout particulièrement à l’interprétation de la musique ancienne; allant de Tallis, Byrd, Purcell, Lassus, Monteverdi à Scarlatti, Schütz ou encore Gebel, Simon Savoy chante tout le répertoire, jusqu’au XXème siècle avec Caplet, Pärt, Levinas ou Schnittke.

 

Jusqu'ici, les moments forts de sa carrière auront été des concerts avec le Wiener Concert-Verein (au Musikverein de Vienne), avec l'Orchestre d'Auvergne, le Sinfonisches Blasorchester Helvetia Rüti-Tann, l'Orchester inTakt, le Sinfonisches Orchester Arbon, l'Orchestre de Chambre de Genève, le Choeur de la Fondation Gulbenkian de Lisbonne et celui de la Bachstiftung St. Gallen. C'est ainsi qu'il a collaboré avec Kristiina Poska, Daniel Reuss, Arie van Beek, Gábor Takács-Nagy, Rudolf Lutz, Andreas Brenner, Guillaume Tourniaire, Laurent Gendre, John Duxbury, Leo Gschwend et Thomas Trachsel.

 

A côté de ses concerts en Suisse, Simon Savoy se produit aussi régulièrement à l'étranger. De nombreuses tournées l'emmènent à Vienne, Tokyo, Paris, Amsterdam, Deauville, Nantes ou Leiria ainsi qu'au Ravinia Festival de Chicago, à La Folle Journée de Nantes, Bilbao et Tokyo, au Festival de la Cité Lausanne, au Festival Bach en Combrailles, au Festival du Haut-Limousin et au Festival de Piano de La Roque d'Anthéron. Plusieurs enregistrements radiophoniques en direct témoignent de la diversité de son expérience musicale.

Simon Savoy © 2018 by Experientiel Sàrl

all rights reserved